Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/10/2010

L'actualité européenne est désespérante

commissaire européen.jpg


D'anciens commissaires européens continuent de toucher des indemnités destinées à les aider à retrouver un emploi après la fin de leur mandat, alors qu'ils ont déjà une autre activité salariée, dénonce le Financial Times Deutschland de le jeudi 23 septembre 2010.

Au total, «17 anciens responsables touchent encore des indemnités d'au moins 96.000 euros par an, bien qu'ils aient depuis longtemps un emploi de lobbyiste ou de politique», avance le quotidien économique allemand.
11.000 euros mensuels d'aide

Selon le FTD, «l'un de ces principaux "double gagnants" est l'ancien commissaire à la Concurrence Charlie McCreevy». Le commissaire irlandais continuerait de toucher une indemnité provisoire d'environ 11.000 euros par mois, en plus de ses émoluments de membre du conseil de surveillance de la compagnie aérienne Ryanair, qu'il a rejoint après son départ de Bruxelles, et qui sont estimés à quelque 47.000 euros par an, selon le FTD.

Pire, le porte-parole de la Commission pour les questions administratives, Michael Mann, a précisé que ces sommes devaient "faciliter le retour sur le marché du travail" de ces anciens commissaires. Des arguments ridicules et peu convaincants qui démontrent la méprise des institutions européennes.

Autant dire que l'exemplarité ne vient pas du haut. Alors qu'en France les affaires de gaspillages et de dépenses publiques honteuses ont déjà fait débat, l'Europe n'échappe pas à la règle. Pourtant, le grand maître des peuples et des États européens est loin d'être irréprochable.

L'Union européenne est une supercherie, une simple bulle technocratique qui aspire toujours plus de ressources pour des dépenses illégitimes.

Leçon n°21 : Sous quelque gouvernement que ce soit, la nature a posé des limites au malheur des peuples. Au delà de ces limites, c'est ou la mort, ou la fuite, ou la révolte (Denis Diderot).


Le site de l'UPR.