Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/12/2011

Non, le FN ne veut pas sortir de l’UE… ni même de l’euro !

FN, euro, UE,



À force d’entendre les partisans de Mme Le Pen, mais aussi tous les médias et les partis installés, prétendre que le Front national propose la sortie de l’Union européenne – ce que nous savons faux –, nous avons voulu proposer une vérification approfondie à partir des textes officiels de ce parti qui est, comme nous l’avons montré précédemment, un épouvantail consentant au service du système. Les paroles ont tendance à disparaître dans les airs ou à être mal interprétées, alors que les écrits, eux, restent, et que chaque mot compte… En examinant attentivement la prose du FN, le lecteur constatera que ce parti n’a aucune intention de sortir de l’UE, et n’a même pas véritablement l’intention de sortir de l’euro !

Reprenons point par point plusieurs propositions du programme du FN. Pour les sceptiques, elles sont disponibles sur ce site.


suite de l'article ici >>

12/12/2011

Présidentielle 2012 : Le programme de François Asselineau

présidentielle, 2012, programme


Présidentielle 2012 : le programme de François... par UPR-TV Les autres parties ici : 1. http://tinyurl.com/FA2012-independance-politique (A la minute 1,54) 2. http://tinyurl.com/FA2012-retablir-democratie-1 (A la minute 24,30) et http://tinyurl.com/FA2012-retablir-democratie-2 3. http://tinyurl.com/FA2012-medias (A la minute 9,48) 4. http://tinyurl.com/FA2012-societe-de-liberte-1 (A la minute 23) et http://tinyurl.com/FA2012-societe-de-liberte-2 (suite) 5. http://tinyurl.com/FA2012-egalite-des-citoyens (A la minute 9,30) 6. http://tinyurl.com/FA2012-banques-finances-1 (A la minute 22,25) et http://tinyurl.com/FA2012-banques-finances-2 (suite) 7. http://tinyurl.com/FA2012-interet-general (A la minute 2,53) 8. http://tinyurl.com/FA2012-production-nationale (A la minute 6,30) 9. http://tinyurl.com/re-nationalisations (A la minute 17) 10. http://tinyurl.com/FA2012-capital-et-travailleurs (A la minute 24,40) 11. http://tinyurl.com/FA2012-remuneration-logement 12. http://tinyurl.com/FA2012-syndicats (A la minute 3,0) 13. http://tinyurl.com/FA2012-secu-sante (A la minute 5,40) 14. http://tinyurl.com/FA2012-agriculture (A la minute 13,06) 15. http://tinyurl.com/FA2012-retraites (A la minute 29,39) 16. http://tinyurl.com/FA2012-enseignement-culture (A la minute 0,16 secondes) 17. http://tinyurl.com/FA2012-france-vision-1 (A la minute 18,49) et http://tinyurl.com/FA2012-france-vision-2 (suite) 18. http://tinyurl.com/FA2012-francophonie (A la minute 20,06) 19. http://tinyurl.com/FA2012-referendums-debats 20. http://tinyurl.com/FA2012-hors-programme (A la minute 9,05) Conclusion. http://tinyurl.com/FA2012-conclusion (A la minute 13,24)

26/11/2011

François Asselineau sur France 24 le vendredi 25 novembre

france 24.jpg



François ASSELINEAU EST L'INVITÉ DU DÉBAT ORGANISÉ PAR Stéphanie ANTOINE SUR FRANCE 24 LE VENDREDI 25 NOVEMBRE A 17H10 SUR LA CRISE FINANCIÈRE EN EUROPE ET AUX ÉTATS-UNIS.


Ce débat sera animé par Stéphanie Antoine, journaliste spécialiste de l'économie ========================================

Les autres invités du débat seront :

M. Jean Pisani-Ferry, économiste, ancien proche de M. Strauss-Kahn, actuellement directeur de l'Institut Bruegel;

M. Philippe Lentschener, Président de McCann France, ancien vice-président de Publicis (avec lequel M. Asselineau a déjà débattu dans l'émission LES EXPERTS DE L'ÉCONOMIE animée par Nicolas Doze sur BFM BUSINESS le 17 septembre dernier.

==========================================

COMMENT REGARDER L'ÉMISSION ?

==========================================

Cette chaîne n'est actuellement accessible en France que sur internet en streaming, grâce à un lecteur disponible sur le site de France 24.

DIRECTEMENT SUR VOTRE ORDINATEUR : ÉCOUTE EN LIGNE SUR http://www.france24.com/fr/

11/10/2011

Des informations sur l'UPR en ce début de mois d'octobre 2011

presidentielle 2012



En ce début octobre 2011, l'UPR se porte de mieux en mieux.

Notre réseau de Délégués Départementaux s'étoffe progressivement et j'aurai le plaisir d'annoncer de nouvelles nominations dans les jours qui viennent.

UNE MOYENNE D'UNE ADHÉSION SUPPLÉMENTAIRE TOUTES LES 6 HEURES, 24 H /24


Le flux des adhésions continue quant à lui d'augmenter, par les 4 moyens qui sont offerts à la disposition de nos sympathisants :


1)- l'adhésion en ligne représente une majorité des adhésions
Environ 50 à 55% des nouveaux adhérents utilisent ce procédé simple et pratique : http://www.u-p-r.fr/aider/adherer/adhesion-en-ligne


2)- l'adhésion par chèque et courrier postal
C'est le cas pour environ 30 à 38 % des adhésions : http://www.u-p-r.fr/aider/adherer/courrier
et http://www.u-p-r.fr/wp-content/uploads/2011/02/UPR-FORMULAIRE-DADHESION-2011.pdf


3)- l'adhésion en marge de mes conférences
Environ 10 à 15% des adhésions ont lieu dans ce cadre


4)- l'adhésion par virement bancaire est le moyen le moins utilisé
Seuls 2 à 3% de nos sympathisants utilisent ce procédé pour adhérer ou faire un don :
http://www.u-p-r.fr/aider/adherer/adherez-par-virement-bancaire


Les dons sont également en augmentation, par chacun des 4 mêmes canaux.

Au total, nous enregistrons actuellement une moyenne de 4 adhésions par jour, ce qui représente une moyenne d'1 adhésion supplémentaire toutes les 6 heures, 24H/24. Ce rythme est en hausse sensible depuis quelques semaines, et en hausse très forte depuis quelques mois. Certains jours, nous enregistrons des pointes jusqu'à 6 ou 7 adhésions dans la journée.

Nous espérons raisonnablement atteindre la barre du premier millier d'adhérents avant la fin de cette année, et si possible la dépasser largement.

La suite >>

15/09/2011

Le registre de la peur toujours et encore...

euro, crise, banque, europe




http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/enquete/02016...

Ce dernier article est un gag, à au moins trois égards.

1) D'un point de vue juridique
-------------------------------------
L'euro a été créé par le traité de Maastricht, repris dans les traités ultérieurs et donc dans le traité de Lisbonne.

L'article 50 expose la façon dont un État doit s'y prendre pour sortir de l'Union européenne ET DONC des traités européens.

L'esprit et la lettre de l'article 50 posent de façon explicite l'identité entre les deux, comme le révèle la formulation de l'alinéa 3 de cet article 50 :

« 3. Les TRAITÉS CESSENT D'ÊTRE APPLICABLES À L'ÉTAT CONCERNÉ à partir de la date d'entrée en vigueur de l'accord de retrait ou, à défaut, deux ans après la notification visée au paragraphe 2, sauf si le Conseil européen, en accord avec l'État membre concerné, décide à l'unanimité de proroger ce délai. »

Si les traits cessent d'être applicables, comment pourrait-on continuer à en appliquer une clause essentielle, qui est justement l'appartenance à l'euro ???

2) D'un point de vue politique
------------------------------------
Comment les autres États membres de l'UE, où des parties de plus en plus majoritaires de l'opinion sont pour une sortie de l'euro ou de l'UE, pourraient-ils politiquement empêcher la France de sortir de l'euro si le peuple français lui en a donné mandat de façon juridiquement parfaite, à savoir par la mise en application de l'artilce 50 ?

3) D'un point de vue économique et financier
-------------------------------------------------------
Pour la planète financière, rien n'est pire que l'incertitude. Les marchés financiers et tous les grands opérateurs ne se battront certainement pas pour retarder la mise en œuvre d'une décision de sortir de l'euro, une fois que celle-ci aura été prise par une peuple souverain, car cela n'aurait pour effet que d'entretenir la crise et de plonger l'ensemble de l'Europe dans le chaos.

CONCLUSION
----------------
Le journal Les Échos est la propriété du Groupe LVMH de M. Bernard Arnault. Faut-il s'étonner qu'il ne donne la parole qu'à des porte-parole de l'européisme, dont le but est de faire peur et de clore au plus vite toute discussion approfondie.

On remarquera néanmoins que, pour la première fois, un très grand journal commence à parler de l'article 50.

Quel meilleur hommage du vice à la vertu pouvait-on adresser à la clairvoyance des analyses de l'UPR ?