Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/10/2011

Marine Le Pen ne veut pas sortir de l'Europe: explication de François Asselineau

Réponse à un internaute qui affirmait que Mme Le Pen est "la seule à vouloir sortir de l'UE":

En 2007 (présidentielle et législatives), 2009, (européennes), 2010 (régionales), 2011 (cantonales), le FN n'a jamais mentionné dans ses professions de foi transmises aux électeurs que son objectif était de sortir de l'UE; il a tout au contraire précisé qu'il resterait dans l'euro (LePen en 2007), et qu'il fallait adopter "un protectionnisme européen" (aux européennes de 2009).
Actuellement encore, Mme Le Pen: LIRE LA SUITE

19/03/2011

Le faux sondage Le Pen

sondages,harris,presidentielle,le pen,fn



L’ensemble de la scène politique française a été secouée, les 5 et 7 mars, par la publication coup sur coup de deux sondages, publiés l'un et l'autre par le journal Le Parisien, réalisés l'un et l'autre par « l’institut » Harris Interactive, et donnant l'un et l'autre Mme Le Pen en tête du 1er tour à l’élection présidentielle qui se déroulera dans plus d'un an.

Dans le premier, Mme Le Pen (FN) était créditée de 23 % au premier tour de la présidentielle, devant Nicolas Sarkozy et Martine Aubry (PS), chacun crédité de 21 %. Dans le second, elle était créditée de 24 %, devançant Nicolas Sarkozy et Dominique Strauss-Kahn.

Cette opération médiatique a laissé un profond sentiment de malaise dans l’opinion car de nombreuses personnes y ont flairé quelque chose d’artificieux, comme s'il s’agissait de fausser et de biaiser dès le départ le débat électoral et le choix des électeurs français un an avant les élections présidentielles.

C'est la raison pour laquelle il est important de revenir sur l’ensemble de cette affaire et, notamment, de partir à la recherche des commanditaires de toute l’opération.

La suite de l'article

22/02/2011

Compère MÉLENCHON et commère LE PEN

MELENCHON_Marine-LE-PEN.jpg



Dans le cadre de son émission censée être « iconoclaste », M. Bourdin, journaliste de la radio RMC, a décidé d’inviter M. Mélenchon et Mme Le Pen pour un « débat » en ce jour de la Saint-Valentin. Quelle nouveauté renversante ! C’est un véritable concentré de dissidence !
MELENCHON et Marine LE PEN

Cette énième invitation de ces deux mêmes responsables politiques conforte, une énième fois, les analyses de l’UPR. En fait « d’opposants », M. Mélenchon et Mme Le Pen font de l’iconoclasme toujours inoffensif et sont bien des rouages du Système qu’ils prétendent combattre. Les vrais opposants, eux, sont interdits d’antenne, fût-elle prétendument « iconoclaste ».

Compère Mélenchon et Commère Le Pen ont en effet au moins 8 points communs :

1. ils sont forts en gueule (c’est le sketch nécessaire pour faire croire aux Français qu’ils ont des convictions).

2. ils tempêtent contre l’Europe, vocifèrent contre la perte de souveraineté, hurlent à l’absence de démocratie. (c’est impératif pour faire croire aux Français que ce sont de vrais opposants).

3. ils sont incompétents techniquement sur le fond des dossiers (c’est également nécessaire pour montrer aux Français que leurs « coups de gueule » ne sont que des mouvements d’humeur faciles à démonter et que l’on ne peut pas leur confier des responsabilités).

4. ils ne parlent JAMAIS – AU GRAND JAMAIS – du fait que ce sont les USA qui ont conçu la construction européenne depuis 1945, ni pourquoi ils l’ont constamment promu financièrement et médiatiquement (sinon, ils seraient interdits d’antenne).

5. ils ne proposent JAMAIS – AU GRAND JAMAIS – de sortir la France unilatéralement de l’UE et de l’euro en vertu de l’article 50 du TUE. (sinon, ils seraient interdits d’antenne).

6. ils ne proposent JAMAIS – AU GRAND JAMAIS – de sortir la France unilatéralement de l’OTAN. (sinon, ils seraient interdits d’antenne)

7. ils empochent l’un et l’autre environ 15 000 euros par mois de rémunération, versés par le Parlement européen (en vertu de leur mandat de député européen, qui ne sert à rien d’autre qu’à assurer leur train de vie aux frais du contribuable, via l’UE).

8. ils sont constamment dans tous les médias (preuve par excellence qu’ils sont extrêmement utiles au Système).

9. enfin, ils jouent à fond et constamment, l’un et l’autre, sur le registre droite-gauche :
– Compère Mélenchon a le mot « gauche » à la bouche dans toutes les phrases. Et il n’hésite jamais à fustiger « la droite », histoire de bien s’assurer que les électeurs de droite ne viendront jamais au PG.
– Quant à Commère Le Pen, il n’y a pas 1 Français sur 1 000 qui pense qu’elle soit autre chose que d’extrême droite. Et elle n’hésite jamais à fustiger les immigrés, les musulmans, les fonctionnaires, les communistes, les socialistes, les ci et les ça, histoire de bien s’assurer que les électeurs de droite modérée, du centre et a fortiori de gauche ne viendront jamais au FN.

Pour le Système, ces 2 Guignols sont très précieux car ils permettent de bien maintenir la division des Français entre « droite » et « gauche ».

Car pour le Système, il est en effet crucial de s’assurer que les 55 % d’électeurs qui ont voté Non en 2005 (dont 25 % venaient de droite et 30 % venaient de gauche) ne puissent pas se retrouver dans un parti comme l’UPR, où ils pourraient former une majorité. Ce serait bien trop dangereux.

Compère Mélenchon et Commère Le Pen servent donc à ça : ce sont les chiens de garde qui font en sorte que ces 55 % ne se reconstituent pas.

C’est pour cela que M. Bourdin les reçoit pour la énième fois (en attendant TF1, France 2, France 3, RTL, EUROPE 1, France Inter, etc., etc.).

En attendant, François Asselineau, Inspecteur général des finances, qui réclame depuis quatre ans que l’on puisse sortir de l’Union européenne, n’a JAMAIS été invité sur l’un de ces médias nationaux. Dans le même temps, les vidéos de ses différentes conférences ont été vues plus de 700 000 fois sur internet.


Le site de l'UPR

15:04 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : mélenchon, le pen, fn

09/01/2011

Le FN est le choix de l'impasse

Vous trouverez ci-après la réponse de François ASSELINEAU à un militant du FN sur la page facebook de l'UPR concernant l'impasse et le non-sens du choix FN :

----------------------------------------------------------------------------------------------

Vous êtes décidément totalement et résolument imperméable au raisonnement et à l'arithmétique électorale. COMBIEN D'ANNÉES ENCORE VOUS FAUDRA-T-IL POUR COMPRENDRE QUE LE FN DE DÉPASSERA JAMAIS environ 18% DES ÉLECTEURS AU SECOND TOUR D'UNE ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE ?

Pour la énième fois, nous répétons que le FN est une impasse irrémédiable et que le probabilité de Mme Le Pen d'arriver au pouvoir est exactement égale à zéro (0,00%).

Rappelons ici que :

- depuis sa création en 1972 (voici 38 ans), le FN n'a jamais pu atteindre 18% des voix à un scrutin national,

- aux élections européennes de 2009, l'an dernier, 61,1 % des électeurs français inscrits se sont abstenus ou ont voté blanc ou nul, tandis que 2,45% seulement votaient FN. Insistons : le FN c'est DEUX-VIRGULE-QUARANTE-CINQ-POURCENTS des électeurs inscrits au niveau national aux européennes de 2009 , soient 6,34% des votants.

- l'audience nationale du FN a culminé lors de l'élection présidentielle de 2002.
M. Le Pen a obtenu 16,86% des suffrages au 1er tour et 17,79% au second tour.
M. Chirac, quant à lui, a obtenu 19,88% des suffrages au 1er tour et 82,21% au second tour.

Ce résultat cinglant et sans appel a laissé sans voix tous les partisans de M. Le Pen, et M. Le Pen lui-même. Ils avaient annoncé partout que le président du FN atteindrait un score de l'ordre de 35 à 40 % des voix au second tour, en tablant sur un mauvais report des voix de gauche sur M. Chirac. Alors même que le FN était à son zénith de popularité, la gifle fut immense.

Ces résultats sont éloquents mais il semble que vous ne les compreniez pas. Ils signifient qu'entre les deux tours, M. Le Pen a réussi à accroître son score de 0,93 point tandis que M. Chirac augmentait le sien de 62,93 points !

ÊTES-VOUS CAPABLE, OUI OU NON, DE COMPRENDRE CE QUE CELA SIGNIFIE ? Cela signifie que la "réserve de voix" disponible par le FN entre les deux tours (c'est vrai de TOUTES les élections) est nulle. Cela signifie que le FN fait l'objet d'une exécration telle auprès de 80% des Français que même les plus mécontents préfèrent voter pour quelqu'un d'autre ou ne pas aller voter du tout plutôt que d'aller voter pour le FN.

Cela signifie en particulier que même dans l'hypothèse (très peu probable) où Mme Le Pen parviendrait au second tour de l'élection présidentielle de 2012, TOUS les partis politiques français appelleraient à voter pour son concurrent quel qu'il soit.
Et que celui-ci serait élu avec un score de plus de 80%.

Les partisans de Mme Le Pen ont beau rééditer les prophéties fumeuses des partisans de son père qui tablaient sur 35 à 40% des suffrages au second tour de 2002, celles-ci seraient démenties de la même manière et dans les mêmes proportions si Mme Le Pen était présente au second tour de 2012.

CONCLUSION
-----------------

Tout cela signifie en particulier que LE MOYEN LE PLUS SÛR pour le Système de faire élire le candidat de son choix, c'est de faire en sorte, justement, qu'il soit opposé à Mme Le Pen au second tour de l'élection présidentielle de 2012.

Se ranger derrière Mme Le Pen et militer pour elle est pain bénit pour le Système : si Mme Le Pen était au second tour de 2012, l'élection de M. Strauss-Kahn se ferait dans un fauteuil. C'est aussi pour cela que Mme Le Pen fait l'objet d'une promotion médiatique à ce point extraordinaire.

Ôtez-nous d'un doute : êtes-vous capable de comprendre tout cela, ou bien n'en êtes-vous pas capable ?

Équipe UPR.



Le site UPR.

La page facebook de l'UPR.

16:52 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : fn, marine, le pen, politique