Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/10/2011

Le nouveau Boeing 787 « Dreamliner » ridiculise « l’argument Airbus » de la propagande européiste

Boeing, Airbus, coopération



Les dépêches de presse nous ont appris, voici quelques jours, que le premier Boeing 787 "Dreamliner" pour l'exploitation commerciale venait d'être livré dans les usinaes Boeing de Seattle (État de Washington, au nord-ouest des États-Unis) à la première compagnie aérienne exploitante, la compagnie japonaise ALL NIPPON AIRWAYS.

1 - LA « BOEING FRENCH TEAM »
Information insuffisamment remarquée - et d'ailleurs totalement passée sous silence par l'ensemble de la classe politique française - 14 entreprises françaises, regroupées dans une « Boeing French team » ont participé de façon significative à la construction de ce nouvel appareil :


Latécoère fournit les portes passagers du B 787(8 par avion). Rappelons au passage que Latécoère est un grand sous-traitant de l'aéronautique, traditionnellement installé à Toulouse, qui a multiplié les suppressions d'emplois en France au cours des dernières années, pour les délocaliser hors zone euro. Et cela à cause de l'euro, dont le taux de change est exagérément élevé par rapport au dollar depuis de nombreuses années [Source : notamment http://www.ladepeche.fr/article/2008/10/03/479292-1-000-emplois-menaces-chez-Latecoere.html) .

Messier-Bugatti réalise les roues les freins électriques du B 787.

Labinal effectue le câblage de l'appareil, soit une centaine de kilomètres à installer par appareil.

Thales réalise le système de conversion électrique ainsi que les divertissements à bord et les afficheurs de vol intégrés.

Zodiac fournit 100% des sièges des 55 B 787 commandés par ANA, ainsi que les systèmes de gestion des eaux et déchets et les toboggans d'évacuation.

Dassault Systèmes a installé les logiciels Catia.

Michelin fournit les pneumatiques

Messier-Dowty réalise les trains d'atterrissage.

Radiall procure les composants électroniques d'interconnexion.

Etc.

Au total, le B 787 devrait à lui seul générer entre 600 et 800 millions de dollars de ventes par an pour les industriels français partenaires.[Source : http://www.lefigaro.fr/societes/2011/09/26/04015-20110926ARTFIG00629-b-787-dix-industriels-francais-sont-a-bord.php]

La suite >>