Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/05/2013

Fête de l'Europe : le tract de l'UPR

Europe, Fête, UE, crise, UPR




Fête de l’Europe le 9 mai 2013 : François Asselineau, Président de l’UPR, dénonce une propagande indécente et une falsification de l’histoire

La « fête de l’Europe », qui se déroule le 9 mai, prend cette année un goût particulièrement amer pour les Français.

Ces derniers, frappés de plein fouet par les mesures de récession dictées par la Commission européenne et la Banque centrale européenne, sont priés de bien vouloir célébrer la cause principale de leurs malheurs.

Alors que tous les indicateurs économiques et sociaux sont au rouge dans tous les pays de la zone euro, l’honnêteté et la décence commanderaient d’annuler cette « fête de l’Europe », qui n’est rien d’autre qu’une opération de propagande pathétique, organisée aux frais des contribuables et décidée par une oligarchie aux abois.

La « fête de l’Europe » est d’autant plus scandaleuse qu’elle fait référence à la prétendue « déclaration Schuman » du 9 mai 1950.

Or, il est historiquement avéré que l’initiative de cette déclaration revient au secrétaire d’État américain Dean Acheson, qui avait demandé en septembre 1949 à Robert Schuman, lors d’une réunion à Washington, de définir un projet entre la France et l’Allemagne. Robert Schuman, n’a d’ailleurs jamais rédigé cette déclaration, qui lui fut transmise par Jean Monnet, très proche des intérêts états-uniens.

Rappelons aussi que Robert Schuman est un homme dont toute la carrière fut marquée par sa servilité empressée à l’égard des puissances étrangères voulant vassaliser la France. La propagande européiste cache soigneusement aux Français que ce prétendu « père de l’Europe » fut un grand admirateur des régimes de Franco en Espagne et de Salazar au Portugal, et un ardent partisan des Accords de Munich de 1938 ; qu’il milita pour que la France capitule dès le 12 juin 1940 ; qu’il fut ministre du premier gouvernement Pétain le 16 juin 1940, vota les pleins pouvoirs à Pétain le 10 juillet 1940, et prit l’initiative d’aller à la rencontre du Gauleiter nazi Josef Bürckel à Metz au moment de la débâcle, étant ainsi le premier membre d’un gouvernement français à aller bavarder avec les autorités d’Occupation. Ayant préféré passer la fin de la guerre dans des abbayes plutôt que de rejoindre la Résistance, il fut qualifié de « pur produit de Vichy » par André Diethelm, ministre de la guerre de Charles de Gaulle, qui exigea qu’il soit « vidé sur le champ » à la Libération.

La « fête de l’Europe » célèbre ainsi un homme qui fut menacé d’« indignité nationale » en 1945, à la demande des résistants gaullistes et communistes, puis qui s’empressa de servir les États-Unis dans les années 50. Les documents Secret défense de l’administration américaine rendus publics à l’été 2000 ont confirmé que Robert Schuman était traité comme un employé par les services secrets américains.

Afin de dénoncer cette propagande européiste qui repose sur une falsification odieuse de l’histoire, les militants de l’UPR distribueront des tracts dans plusieurs grandes villes de France (Paris, Lyon, Marseille, Aix en Provence, Bordeaux notamment) le 9 mai 2013.


TÉLÉCHARGEZ, IMPRIMEZ, DISTRIBUEZ OU RETRANSMETTEZ NOTRE TRACT SPÉCIAL "FÊTE DE L'EUROPE" :
http://www.u-p-r.fr/wp-content/uploads/2010/11/Fly-Fetede...

>> Le site de l'UPR

07/05/2013

Monsieur Mélenchon et son escroquerie de la VIe République

mélenchon, VI république, France



Pour bien comprendre à quel point M.Mélenchon se moque des Français avec son projet de "VIe République", j'invite les lecteurs à visionner :

soit un extrait de 9 minutes tirées de ma conférence "Mais où est passée la République française ?", spécialement sélectionné par notre militant Cyril Carbonnel : http://www.youtube.com/watch?v=Uqnpma31FP0

et si possible toute ma conférence, qui peut être regardée ici : http://www.youtube.com/watch?v=-_DrMa7ZlIY


------------------------------------------------------------------------------

LES PROBLÈMES DE LA FRANCE NE VIENNENT PAS DE LA CONSTITUTION DE LA Ve RÉPUBLIQUE.
ILS VIENNENT AU CONTRAIRE DU FAIT QUE CETTE CONSTITUTION EST VIOLÉE DANS SES PRINCIPES LES PLUS FONDAMENTAUX.
-------------------------------------------------------------------------------

Contrairement à ce qu'affirme M. Mélenchon, les problèmes de la France ne viennent pas de la Constitution de la Ve République, mais du fait que cette Constitution est violée dans ses principes les plus fondamentaux.

Reprenons en effet quelques-uns des principaux articles de notre actuelle Constitution :

-----------------------

ARTICLE PREMIER.
-----------------------
La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale.


=> Cet article est violé par tous ceux qui, sous influence euro-atlantiste, ne cessent de promouvoir le communautarisme et l'Europe des Régions.

M. Mélenchon en sait d'ailleurs quelque chose puisque, bien que partisan de la prétendue "construction européenne", il s'est vu contraint d'appeler à voter Non au récent référendum alsacien sur la première des Euro-régions destinées à démanteler la République française.

Ce qui désintègre la République française, ce n'est donc pas la Constitution de la Ve République, c'est au contraire l'Union européenne qui bafoue cette Constitution.

La suite sur le site de l'UPR >>

23/11/2011

UPR un parti en pleine croissance

PETIT RECORD BATTU: 15 ADHÉSIONS À L'UPR ENREGISTRÉES AU COURS DE LA SEULE JOURNÉE D'HIER (4 novembre 2011)

L'UPR se porte de mieux en mieux.

Alors que le flux de nos adhésions, en croissance constante, est actuellement de l'ordre de 4 par jour, nous constatons une inflexion vers le haut depuis quelques jours.
...
Nous avons ainsi enregistré hier, 4 novembre 2001, un record avec 15 adhésions dans la journée. Allant de 10 euros (chômeur ou étudiant) à 300 euros (bienfaiteur), ces adhésions sont comme d'habitude extrêmement diversifiées professionnellement, géographiquement et sociologiquement.

Les professions de nos 15 adhérents d'hier sont ainsi : kinésithérapeute, agent de surveillance, chef d'entreprise, assistant d'éducation, employée de banque, chômeur, professeur à la Sorbonne en retraite, cadre bancaire expatrié, informaticien, chargée d'expertise dans une compagnie d'assurances, artisan, retraité, courtier en crédits, étudiant et chauffeur poids lourd.

Au cours des 4 derniers jours, nous avons reçu une ou plusieurs adhésions de Paris (75), Saint-Maur des Fossés (94), Saint-Etienne (42), Mourmelon (51), Londres (Royaume-Uni), Chantilly (60), Nogent sur Marne (94), Reims (51), Versailles (78), Cachan (94), Saint- Avold (57), Perols (34), Etampes (91), Lyon (69), Hong Kong (République Populaire de Chine), Aubergenville (78), Nogent-sur Seine (10), Moissy-Cramayel (77), Granville (50) et Saint-Jean de Braye (45).

CONCLUSION

L'UPR se porte de mieux en mieux ? Mais comment pourrait-il en être autrement ?

L'UPR est le seul mouvement politique dont toutes les analyses et toutes les propositions sont continuellement précises, continuellement argumentées, continuellement impeccables techniquement, continuellement courageuses, continuellement identiques à elles-mêmes depuis notre création, continuellement rassembleuses, et continuellement confirmées par les événements.

Et vous qui me lisez, nous avez-vous rejoints ?

François ASSELINEAU

==================================
MAINTENANT, L'ESPOIR PORTE UN NOM: L'UPR
MAINTENANT, IL FAUT SAUTER LE PAS.
REJOIGNEZ LE FLOT GRANDISSANT DES ADHÉRENTS
en cliquant sur :
http://www.u-p-r.fr/aider/adherer/adhesion-en-ligne



MES : le nouveau dictateur européen par Bonzou

Conférence enregistrée en février 2011.

Alors que les problèmes posés par l’euro ne cessent de s’aggraver et que la plupart des experts anticipent sa prochaine explosion, les grandes manœuvres d’intimidation sont de retour : ceux là mêmes qui avaient promis aux Français, il y a 19 ans, que l’euro leur apporterait croissance, prospérité et plein emploi, leur assurent maintenant que sortir de l’euro provoquerait l’Apocalypse.

Cette conférence démasque cette nouvelle manœuvre en apportant des informations spectaculaires et inédites : il existe en effet un peuple en Europe à qui l’on a déjà fait ce coup de l’Apocalypse, et qui pourtant a tenu bon : que lui avait-on dit et que lui est-il arrivé ? La comparaison avec le cas suédois permet de bien cerner les enjeux et de comprendre pourquoi les Français doivent tenir bon et sortir de l’euro au plus vite.

Nouvelle venue dans le débat politique, l'Union Populaire Républicaine (UPR) rassemble des Français, de droite et de gauche, dont les rangs grossissent rapidement. Notre point commun à tous, c'est que nous refusons l'asservissement de la France, et que nous posons la question fondamentale qu'aucun parti ni aucun média ne veut poser :

Avons-nous oui ou NON intérêt à rester encore dans l'Union Européenne?

Pour aller plus Loin :

http://www.u-p-r.fr/

17:09 Publié dans Euro, Europe, UPR | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : union européenne

12/11/2011

Nos 7 remèdes prioritaires constituent à eux seuls le changement politique le plus puissant qui ait été présenté aux Français

Si vous aviez cherché un petit peu sur le site de l’UPR, vous auriez trouvé ceci :
http://www.u-p-r.fr/

L’UPR n’est pas un parti girouette qui change sans arrêt ses propositions selon la dernière actualité.

Les voici:

1. la sortie urgente de l’euro, dont les effets sont désastreux dans tous les domaines et dont la désintégration est inéluctable,

2. la réattribution à la Banque de France de son rôle normal de financement de l’État et des collectivités locales, sans quoi tout contrôle de l’endettement public est voué à l’échec (abrogation de l’article 25 de la loi n°73-7 du 3 janvier 1973),

3. la réappropriation par la France de son droit inaliénable à défendre elle-même ses propres intérêts à l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), sans laisser cette tâche, cruciale pour contrer les délocalisations, à la Commission européenne qui piétine nos intérêts vitaux,

4. le rétablissement effectif du contrôle des flux de capitaux, de marchandises, de services et de personnes, seule mesure de sauvegarde permettant de donner un coup d’arrêt à la débâcle économique et sociale en cours,

5. la renationalisation de notre politique étrangère, accompagnée d’une sortie de l’OTAN et du retrait de nos troupes engagées dans des guerres juridiquement illégales, moralement honteuses, et très meurtrières(comme en Afghanistan par exemple),

6. la sortie au plus vite de l’Union européenne car toutes les mesures précédentes, vitales pour redresser la France, sont toutes contraires aux traités européens. Cette sortie est parfaitement possible : l’article 50 du traité sur l’UE l’a prévue,

7. le lancement d’un grand programme de logements sociaux. Il sera financé par notre sortie de l’UE, qui nous fera économiser au moins 10 milliards d’euros par an, estimation minimale du coût net de l’Union européenne pour la France. Nous résoudrons ainsi les problèmes de logement des Français tout en procédant à une relance économique créatrice d’emplois.

Rappelons ici qu’un programme plus détaillé, comportant notamment d’autres mesures structurelles, sera présenté par l’UPR le moment venu pour les échéances de 2012.

Le Site de L'UPR

04/11/2011

François Asselineau était "le Grand temoin" de la matinale sur Radio Notre Dame

"Le programme actuel de l'UPR comporte déjà les éléments phares de la stratégie de l’UPR pour la France – notamment la sortie de l'UE, sortie de l'euro et de l'OTAN –, s’inscrivant en rupture avec l’ensemble de la classe politique française"



Une bonne occasion d'écouter son point de vue sur l'Europe et la crise actuelle.
POUR ADHERER A l'UPR





Morceaux choisis:

"...Vous savez ce qui est en train d'arriver aux grecs? Vous savez pourquoi la Grèce est à feu et à sang? C'est qu'on n'en parle pas aux français, mais on leur demande de tout vendre: La banque postale, les télécommunications, les ports du Pirée, de Salonique, la société d'eau de Salonique, tous les aéroports, la loterie nationale, le groupe gazier, le PMU, les licences de téléphonie mobile, l'aéroport international d'Athènes, tous les réseaux d'autoroute, la poste, les systèmes de défense, la caisse des dépôts et consignation, etc, la banque agricole, toutes les participations bancaires...On leur demande de tout vendre! Et qui veut s'acheter la Grèce? Et qui veut l'acheter? Ce sont justement des fonds de pension anglo-saxons qui sont gorgés de dollar qui est une monnaie de singe..."


"...Il est temps maintenant de dire stop ça suffit comme ça, les peuples d'Europe ne doivent pas passer sous la coupe d'une oligarchie financière qui par un jeu d'écriture comptable est en train de nous piller..."