Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/03/2011

Cantonales : votez pour le rétablissement de la démocratie

upr,vote cantonales,démocratie



CONSIGNES DE L'UPR À SES ADHÉRENTS ET SYMPATHISANTS
=====================================

Le premier tour des élections cantonales aura lieu ce dimanche 20 mars dans la moitié des cantons français (le mandat est de 3 ans). Le second tour aura lieu le dimanche 27 mars.


Pour les raisons que nous avons déjà expliquées, l'UPR ne participe pas à ces élections locales car l'UPR n'est pas un parti politicien. Présenter des candidats nous conduirait en effet fatalement :

- à traiter de sujets subalternes alors que l'essentiel est en cause,

- à être entraînés vers des alliances de droite ou de gauche, contraires à la Charte de notre mouvement,

- à donner une légitimité au Système qui est en place alors que nous en dénonçons le caractère profondément anti-démocratique.


Comme nous l'avons déjà dit, si le régime de Vichy avait organisé des élections locales en mars 1942, imagine-t-on Charles de Gaulle présenter des listes "France Libre" pour proposer une meilleure voirie à Marseille ou la réfection d'un collège à Perpignan ?


La suite de l'article

19/03/2011

Le faux sondage Le Pen

sondages,harris,presidentielle,le pen,fn



L’ensemble de la scène politique française a été secouée, les 5 et 7 mars, par la publication coup sur coup de deux sondages, publiés l'un et l'autre par le journal Le Parisien, réalisés l'un et l'autre par « l’institut » Harris Interactive, et donnant l'un et l'autre Mme Le Pen en tête du 1er tour à l’élection présidentielle qui se déroulera dans plus d'un an.

Dans le premier, Mme Le Pen (FN) était créditée de 23 % au premier tour de la présidentielle, devant Nicolas Sarkozy et Martine Aubry (PS), chacun crédité de 21 %. Dans le second, elle était créditée de 24 %, devançant Nicolas Sarkozy et Dominique Strauss-Kahn.

Cette opération médiatique a laissé un profond sentiment de malaise dans l’opinion car de nombreuses personnes y ont flairé quelque chose d’artificieux, comme s'il s’agissait de fausser et de biaiser dès le départ le débat électoral et le choix des électeurs français un an avant les élections présidentielles.

C'est la raison pour laquelle il est important de revenir sur l’ensemble de cette affaire et, notamment, de partir à la recherche des commanditaires de toute l’opération.

La suite de l'article

14/03/2011

François ASSELINEAU invité ce dimanche dans l’émission « Ça fait débat »

Front national, FN, Marine, actualité, crise, europe



Rendez-vous ce dimanche sur Générations FM de 19 à 20h.
François ASSELINEAU interviendra en seconde partie de l’émission :
- sur la FM 88.2 (Paris)
- sur internet : http://generationsfm.com/ (puis le lien « Écouter webradio »).

Tous les renseignements ici :
http://www.u-p-r.fr/events/generations-fm-88-2-ca-fait-de...

08:58 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

10/03/2011

L'UPR au salon de l'agriculture

Président-CNJA.jpg



François ASSELINEAU a passé la journée du 25 février 2011 au Salon de l’Agriculture en compagnie d’une délégation de l’UPR comprenant Laurent Dauré (Délégué Île-de-France), Erick Mary (Responsable audiovisuel), Myriam Mejdoub (Attachée de presse), Olga Daric (Coordination des Actions militantes), Aude Gagliano et Eric Barthelet.

La délégation de l’UPR, qui s’était répartie à plusieurs reprises en deux groupes, a couvert l’événement en visitant de très nombreux stands. Elle a pu s’entretenir avec des agriculteurs ou des représentants du monde agricole, toujours très cordiaux et ouverts à la discussion, et leur présenter l’UPR.

Un programme de rendez-vous avait été organisé préalablement pour le président de l’UPR, notamment avec l’aide de plusieurs agriculteurs adhérents de notre mouvement.

François Asselineau a ainsi été reçu chaleureusement et a pu s’entretenir longuement, au cours de très intéressants rendez-vous distincts, avec M. Jean-Bernard Bayard , secrétaire général adjoint de la FNSEA (Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles), avec trois représentants du CNJA (Centre National des Jeunes Agriculteurs), avec M. Charles Gautier, président de la Fédération Nationale des Fruits et Légumes (FNTL), et avec M. Julien Quinard, viticulteur dans le Bugey.

Suite de l'article

10:07 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : agriculture, fnsea, cnja, salon, pac

02/03/2011

L'incroyable Monsieur Trichet !

trichet, europe, Lisbonne, crise, euro



M.Jean-Claude Trichet, ci-devant président de la BCE, a déclaré aujourd’hui – 20 février 2011 – qu’augmenter les salaires serait « la dernière bêtise à faire » en Europe.

À l’appui de cette affirmation péremptoire, M. Trichet a mis en avant la santé prétendument « remarquable » de l’Allemagne, qui serait selon lui parvenue à réduire son chômage pendant la crise, en soulignant que « depuis la création de la zone euro », les salaires dans la fonction publique n’avaient augmenté que de 17% outre-Rhin, contre « environ 35 % » en moyenne en France et dans la zone euro ».
Source : http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jOffRa...

La fausse explication de M. Trichet

M. Trichet établit ainsi une corrélation entre la baisse du chômage et la rigueur salariale. Mais cette corrélation est parfaitement fallacieuse. Outre que les chiffres qu’il avance mériteraient d’être justifiés, il oublie de parler des taux d’inflation correspondants. À l’entendre, on pourrait presque croire que les Français ont vu leur pouvoir d’achat s’accroître de 35 % depuis 10 ans !!

En réalité, si le taux de chômage de l’Allemagne a diminué en 2010 aux alentours de 6,6 % de la population active, cette diminution est principalement liée à une cause sur laquelle M. Trichet garde le silence, à savoir la bonne tenue de la croissance allemande (qui a atteint le pourcentage assez remarquable de +3,6 % en 2010). Cette croissance est beaucoup plus élevée que dans la zone euro (+1,7 %) et qu’en France (elle n’a atteint chez nous qu’un très maigre +1,5 %, équivalant quasiment à une stagnation).

Cette bonne croissance allemande en 2010 a été principalement due aux bonnes performances à la grande exportation, notamment vers les pays en fort développement (Asie, etc.). Et ces bonnes performances tiennent à une caractéristique de l’économie allemande que l’on ne retrouve pas ailleurs, et notamment pas en France : les productions industrielles d’Outre-Rhin sont, depuis des décennies, traditionnellement très compétitives – et sont même parfois en situation de monopole mondial (comme pour certaines machines-outils).

Du coup, elles ne souffrent pas (ou elles ne souffrent que peu) du taux de change externe de l’euro, très élevé depuis plusieurs années (aux alentours de 1 euro pour 1,35 dollar).


La suite sur le site de l'UPR

15:51 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)