Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/10/2011

François ASSELINEAU Interview - Lyon Bondy Blog - 2011

L'UPR est un parti qui se veut apolitique et qui a été fondé le 25 mars 2007 lors des cinquante ans du traité de Rome. Il se lance actuellement à la recherche des 500 signatures pour son président et à l'assaut des médias. Pour ce faire, François Asselineau (président de l'UPR) a récemment tenu quatre conférences sur le thème de l'Europe qu'il fustige.

 Julien Lopez et Yannis Zebaïr l'ont rencontré.


Video streaming by Ustream

LYON BONDY BLOG

Marine Le Pen ne veut pas sortir de l'Europe: explication de François Asselineau

Réponse à un internaute qui affirmait que Mme Le Pen est "la seule à vouloir sortir de l'UE":

En 2007 (présidentielle et législatives), 2009, (européennes), 2010 (régionales), 2011 (cantonales), le FN n'a jamais mentionné dans ses professions de foi transmises aux électeurs que son objectif était de sortir de l'UE; il a tout au contraire précisé qu'il resterait dans l'euro (LePen en 2007), et qu'il fallait adopter "un protectionnisme européen" (aux européennes de 2009).
Actuellement encore, Mme Le Pen: LIRE LA SUITE

27/10/2011

Europe: On veut continuer de vous vendre le désastre et la dictature

L'EUROPE? C'EST LE CHÔMAGE, L'EFFONDREMENT ÉCONOMIQUE, LA HAINE, LE RACKET ET LA DICTATURE. QUEL BILAN APRÈS 54 ANS!!

Il est hallucinant de constater que des centaines de millions de personnes vont être spoliées par une poignée de dirigeants, qui n'ont reçu strictement aucun mandat démocratique dans ce but.

Bien au contraire ! Non seulement les Français ont refusé la Constitution européenne à 55%, mais le principe même du Fond Économique de Stabilité Financière viole l'article 125 du Traité de Fonctionnement Union Européenne.

Désormais, sans qu'on sache d'où ni comment, le Fond de Européen de Stabilité Financière (FESF) devient le Mécanisme de Européen de Stabilité (MES). En regardant la vidéo, vous constaterez que ce Mécanisme n'est pas public, n'a pas de compte à rendre, peut attaquer mais ne peut pas être attaqué, peut pomper aux états autant qu'il veut, sans se justifier.



MES : le nouveau dictateur européen par Bonzou

Rejoignez l'UPR

24/10/2011

Philippe Seguin l'Europe se fait sans les peuples en catimini

Philippe Séguin fut l’une des plus fortes personnalités qui ont animé le juste combat contre le Traité de Maastricht. «L’Europe que l’on nous propose n’est ni juste, ni libre, ni efficace. Elle enterre la conception de la souveraineté nationale et les grands principes issus de la Révolution: 1992 est littéralement l’anti 1789» Philippe Séguin. Bref, il aurait soutenu l'UPR.


François Asselineau : "Comment sortir de l'Union...

par UPR-TV


Le programme de l'UPR

Le programme actuel n’est qu’un aperçu du programme complet que l’UPR présentera aux Français à l'automne 2011, dans la perspective des présidentielles de 2012. Il comporte déjà les éléments phares de la stratégie de l’UPR pour la France – notamment la sortie de l'UE, de l'euro et de l'OTAN –, s’inscrivant en rupture avec l’ensemble de la classe politique française. EN SAVOIR PLUS

12:46 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : séguin

22/10/2011

SARKOZY-MERKEL OU LA MISE EN ESCLAVAGE DE LA FRANCE

Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©
Du 21 au 23 octobre 2011: Une chose est sûre, Nicolas Sarkozy est prêt à endetter les Européens à 77% juste pour sauver l'Union Européenne. Tout le système financier peut basculer en une fraction de seconde dans les jours qui viennent. Ce que Nicolas Sarkozy veut faire, c'est limiter la perte sur la Grèce à 20% alors qu'Angela Merkel veut 50%.

Ennui, 50% de pertes sur la Grèce veut dire la faillite de facto de la Société Générale, de la BNP et du Crédit Agricole. Vous comprenez pourquoi Nicolas Sarkozy ne veut pas en entendre parler. Mieux.. veut mettre les Européens en esclavage d'un système financier en faillite depuis 2008 et le Traité de Lisbonne que se rendre à l'évidence.

Vous assistez à l'Histoire. Ah: en Grèce les députés corrompus ont voté une loi "gelant les conventions collectives". Cela vous donne une bonne idée de ce qui nous attend. Clairement, les politiques sont devenus fous, qu'ils soient de droite ou de gauche. François Fillon a déclaré hier qu'il faut "une gouvernance économique européenne", ce qui veut dire que quelqu'un d'autre aura les clés du porte-monnaie de la France.

Le PS et l'UMP sont prêts à vendre la France pour sauver leur misérable petit fauteuil sans même tenir compte des conséquences à court et moyen terme. L'Europe est au bord de l'explosion tout comme son économie. Les banques centrales ont beau remonter la bourse au crick, la situation est définitivement perdue.

Nicolas Sarkozy a trahi les Français en faisant passer le traité de Maastricht Lisbonne alors que le peuple avait dit non. Maintenant, il est prêt à endetter la population jusqu'à la gorge et cela uniquement pour sauver les banques de leurs escroqueries monumentales. Voilà la véritable situation résumée en juste quelques lignes.