Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/10/2011

Nicolas Dupont-Aignan (DLR) ne veut pas vraiment sortir de l'Europe

Député de la 8e circonscription de l’Essonne parce qu’il a appelé à voter «à titre personnel» pour Nicolas Sarkozy au 2ème tour de l’élection présidentielle de juin 2007, Il a accepté ensuite les faveurs de M. Sarkozy, faisant suite à un «donnant-donnant» négocié avec M. Hortefeux ou l’UMP a accepté de ne présenter aucun candidat contre M. Dupont-Aignan dans la 8e circonscription de l’Essonne.

M. Dupont-Aignan a noué une alliance en 2010 avec le CNI, parti ultra-droitier, européiste et ultra-anti-gaulliste, pour les élections régionales. Sa campagne électorale ultra-droitière a consisté notamment à réclamer l’installation de plus de caméras de surveillance et de policiers, à dénoncer les Socialistes et les Verts de l’Île de France, à exiger la fin du harcèlement contre « les automobilistes ». C’est parfaitement son droit de mener ce type de campagne populiste ; mais seuls des candides ou des militants aveuglés par leur passion peuvent croire que c’est avec de pareilles positions que M. Dupont-Aignan pourrait rassembler à gauche.

M. Dupont-Aignan se prononce toujours pour l’Europe en 2011. Il refuse absolument d’en sortir. Et il refuse bien entendu d’expliquer que ce sont les USA qui sont les inventeurs et les promoteurs de cette opération. Les analyses géopolitiques de M. Dupont-Aignan sont donc égales à zéro. Il entretient le mythe, imposé par Washington, qui veut faire croire que l’Europe serait une formidable invention française.

M. Dupont-Aignan ne bénéficie d’une ouverture médiatique que pour 2 raisons : d’une part parce qu’il plagie les idées de François Asselineau et de l’UPR, d’autre part parce qu’il les dénature, en les ridiculisant par son incompétence, et en les décrédibilisant par des solutions idiotes, illégales ou impraticables, qui n’ont absolument rien à voir avec celles de l’UPR.

ADHERER A L'UPR

Commentaires

Militant de Debout la République, je suis lassé de devoir répondre aux attaques incessantes contre Nicolas Dupont-Aignan de la part des militants de l'UPR. N'avez-vous pas autre chose à faire que d'attaquer DLR? Ne pensez-vous pas qu'il serait plus utile de contre-argumenter face aux européistes?

On va reprendre vos critiques.

Les élections législatives d'abord. Vous le rappelez bien, NDA n'a indiqué voter pour Nicolas Sarkozy qu'à titre personnel et seulement au second tour. On a connu des soutiens plus enthousiastes. Pourquoi l'a-t-il fait? Pour que personne ne se présente contre lui dans sa circonscription? Je ne le crois pas, puisque NDA étant tout simplement le maire le mieux réélu de France, il est quasi inexpugnable dans sa circonscription. Le donnant-donnant que vous imaginez est donc tout à fait illusoire.

Ressort la vieille lune de l'accord électoral ponctuel, pour une région, l'idf, lors des régionales, avec le CNI. Je ne suis pas membre de ce parti et je m'en contrefous, mais le CNI n'est pas tel que vous le décrivez. Si certains de ses membres sont très à droite, ce n'est pas le cas de tous et en particulier de ceux avec qui nous avons fait alliance.

Sur la campagne, je vois mal en quoi l'installation de caméras de surveillance et de policiers peut être qualifié de droitière, le PS est également sur ses positions (et pas seulement Manuel Valls). Vouloir la sécurité, ce n'est pas être à l'ultra droite, merci de ne pas tomber dans ce panneau. De même, on peut exiger la fin d'un certain harcélement contre les automobilistes sans être simplement un populiste.

Que vous le vouliez ou non, NDA rassemble à gauche. Par exemple, le bureau départemental de l'Essonne du MRC avait appelé à voter pour nos listes (aux européennes il me semble, si ce n'est pas aux régionales). Et d'ailleurs, si vous voulez mon avis, NDA se fout bien de rassembler à gauche. Ce qu'il cherche à rassembler, ce sont les Français.

Bien sûr que NDA se prononce toujours pour l'Europe. A DLR, nous l'avons toujours dit et nous n'avons pris personne en traître: nous sommes des eurosceptiques europhiles, nous aimons l'europe mais pas la façon dont elle est construite.

Quant à vos analyses caricaturales sur l'origine de l'UE, il faut un peu arrêter avec ça. Oui, les Etats-Unis ont toujours été favorables à l'union des européens, qu'ils voyaient comme un facteur de stabilité. Ce n'est pas pour autant qu'il faille disqualifier l'UE pour ce fait.

François Asselineau m'a toujours fait marrer en présentant comme une révélation le soutien des Etats-Unis à l'Union Européenne et en tirant la conclusion que l'UE était forcément néfaste. C'est une analyse complètement puérile, pardon de le dire.

NDA bénéficie d'une certaine couverture médiatique. Mais c'est tout à fait normal. Il est élu de la nation, tient un discours cohérent depuis une dizaine d'année, reconnu par ses compétences, bon dans les débats... C'est plutôt de sa faible couverture médiatique dont il faut s'inquiéter.

Dire que Nicolas Dupont-Aignan prendrait des idées à François Asselineau est complètement ridicule. D'ailleurs, au niveau temporel, ce serait plutôt l'inverse!

Écrit par : Tythan | 25/10/2011

Les commentaires sont fermés.