Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/10/2010

Cela doit faire réflechir normalement...

Une petite vidéo vaut mieux qu'un long discours.
Je vous propose donc une interview filmée de 4 minutes environ riche d'enseignements et qui démontre l'impasse de la construction européenne.





Le site de l'UPR.
La page facebook de l'UPR.

26/10/2010

François ASSELINEAU sur Le Post maintenant !

Le Post.jpg


François ASSELINEAU est aussi publié sur Le Post et enregistre déjà plus de 2000 lectures de ses articles.

Pour voir les articles déjà publiés : http://www.lepost.fr/perso/francois-asselineau/

Le site de l'UPR.
La page facebook de l'UPR.

21/10/2010

François ASSELINEAU invite au débat sur Agoravox

Agoravox.jpg


François ASSELINEAU, Président de l'Union Populaire Républicaine débat avec les internautes. Une première pour un homme politique et autant de preuves qui témoignent de son respect pour les citoyens français et de sa volonté de rétablir la démocratie.

http://www.agoravox.fr/auteur/francois-asselineau-64510

Quelques extraits :

"Si je ne pouvais pas être présent à l’élection présidentielle, ou si, ayant pu l’être, je ne pouvais pas accéder au second tour, il va de soi (et encore mieux en le disant) que ni moi ni aucun responsable de l’UPR n’appellerait à voter pour l’un quelconque des autres candidats restant en lice. (A moins que l’un des deux prenne l’engagement solennel de faire sortir la France de l’UE immédiatement et unilatéralement en vertu de l’article 50, ce qui, hélas, relève de la chimère absolue).

Nous appellerions alors les électeurs à s’abstenir ou à aller voter blanc ou nul puisqu’un tel second tour n’opposerait (comme ce fut le cas en 2007, en 2002, en 1995) que deux complices de l’asservissement de la France, deux faces de la même médaille européiste.

Pour être encore plus précis (si c’est nécessaire !), je précise que ni moi ni aucun des responsables de l’UPR n’est le "sous-marin" de qui que ce soit. Ce n’est pas parce que j’ai travaillé jadis dans des cabinets ministériels de personnalités de l’actuelle majorité que je "roule" pour l’UMP. De même, ce n’est pas parce que certains de nos responsables ont été membres du PS ou d’autres partis, de gauche, du centre, ou de droite, qu’ils "roulent" pour ces différents mouvements dont ils sont partis écoeurés."

--------------------------

"C’est une monnaie plurinationale qui a été lancée à la demande des Etats-Unis (cf. notamment les révélations de Ambrose Evans-Pritchard du Daily Telegraph du 19 septembre 2000 sur la déclassification des documents Confidentiel Défense du département d’Etat américain, en particulier la note confidentielle défense du 11 mars 1965 à Robert Marjolin, vice-président de la CEE, qui recommandait à la CEE de créer de façon subreptice une union monétaire européenne en "évitant tout débat" dans l’opinion publique)

L’euro n’est pas plus viable que les dizaines de monnaies du même genre qui l’ont précédée dans l’histoire sur des 5 continents.

C’est une monnaie qui n’a tenu aucune des promesses dont on l’avait entouré, et qui n’a amené rien d’autre, depuis 10 ans, qu’un appauvrissement général et le vol de la démocratie dans chacun des pays mis sous tutelle budgétaire et monétaire.

L’euro finira nécessairement par exploser pour les raisons techniques très précises que j’expose dans ma conférence "Sortie de l’euro mode d’emploi", que je donnerai de nouveau à Paris le 5 novembre prochain (cf. précisions à venir sur www.u-p-r.fr)."


-----------

"J’ai, tout au contraire, sabordé ma carrière pour être fidèle à l’idée que je me fais de la vérité et du service de l’intérêt général, ainsi que de mon devoir vis-à-vis de la France et des quarante générations qui ont bâti notre pays. Avec une foi à déplacer les montagnes, et à la stupéfaction de tout mon entourage professionnel, j’ai délibérément repoussé la voie de l’argent et des honneurs pour me battre, avec des moyens dérisoires et l’énergie du désespoir, pour que Vive la France."

14/10/2010

Un petit décret et un grand pas pour l'Europe

protocole.jpg


Il y a parfois des petites décisions qui se prennent en catimini mais qui en disent long sur la stratégie à long terme de nos dirigeants. Ce sont des décisions qui peuvent paraître insignifiantes pour le commun des mortels ou le citoyen lambda qui en aurait connaissance mais qui sont fortes en symbole et surtout révélatrices du déclin de la France.

Par un décret datant du 5 février 2010, l’ordre protocolaire est modifié pour les cérémonies officielles. Le texte précise en effet que le Maire est rétrogradé et passe derrière le député européen, désormais à la 6ème place. Ainsi l’Europe prend du galon et passe devant le premier magistrat de la commune.

Or, le Maire représente l'élu le plus connu et le plus apprécié des citoyens français selon les sondages. C'est un élu qui participe tous les jours à la pérennité de la cohésion nationale. Alors que les médias et les politiciens nous répètent à longueur de journées que la société est devenue individualiste et qu'il faut développer le "vivre ensemble", rien n'est fait en ce sens concrètement, bien au contraire.

http://ddata.over-blog.com/2/11/25/66/Protocole/decret201...

Leçon n°22 : Dans les épreuves décisives on ne franchit correctement l'obstacle que de face (François Mitterrand).

Le site de l'UPR
La page facebook de l'UPR

05/10/2010

Les 12 impasses de l'Europe



François ASSELINEAU, Président fondateur de l'Union Populaire Républicaine fait un tour de France pour informer le plus grand nombre, des désastres de la construction européenne. Sans langue de bois, il permet d'accéder à des révélations stratégiques pour l'avenir de la France.

"Les 12 impasse de l'Europe" est l'une de ces conférences qui peut-être visionnée sur Internet ou sur le site de l'UPR. La vidéo présentée aujourd'hui constitue le premier morceau d'une série de 12.

Il sera d'ailleurs le 14 octobre à Angoulême et le 15 en Dordogne pour présenter cette conférence (dossier de presse)

Depuis plusieurs mois maintenant la presse relaie l'information. Dernièrement il s'agissait du Parisien et de l'Echo :

presse parisien et echo.png


Le site de l'UPR
La page facebook de l'UPR